Hepburn and Leigh: For the independently-minded lingerie lover

Do tights & thongs have their place in the retro lingerista's wardrobe?


by Maz Spencer December 13, 2016 0 Comments

I mix & match my lingerie a lot, but I tend to match it to my clothing rather than to each other. For instance, if considering a simple outfit like a white top and a black skirt, I wouldn’t wear a matching underwear set: with a black set, the bra would show through the white top (although admittedly this could be a good look, but not a classic one!). If opting for a cream or peach set, the top would look ok: a white bra would probably show too, and the best shades to wear under white clothes are usually ivory/cream and pale pinks or greys. However under a black skirt, the cream or peach knickers would risk getting damaged as the black dye might run onto them. (Some people look at me funny when I say that, but I have ruined several lingerie garments this way!) So black knickers with a pale bra it is, then.

With the clothes badly photographed here, I chose the “Falling in Love Cinnamon” bra by Fräulein Annie (also available for fuller busts). Anything would show somewhat underneath this thin gold lurex wraparound top, but the bra’s colours work and it provides sufficient coverage under the slightly sheer fabric. The light padding on the lower cups gives a little lift and nice retro lines.

One of my favourite pencil skirts, this is an unlined, tight, non-stretch satin number by the late Velda Lauder. It is therefore quite thin and I don’t like wearing it with stockings, suspender belt and big knickers because all the clips, straps and seams show through and mar the smooth satin sheen. In come Fiore’s “Cosmopolitan” seamed tights! Tights tend to work better than stockings under tight and/or thin fabric, and the faux back seams add to the retro feel of the outfit despite the skirt not really being suitable for vintage or repro vintage lingerie (actual vintage clothing is usually made from much thicker fabric). To further avoid what is often referred to as VPL (visible panty line), I opted for a plain black thong. So for someone who is usually very much Team Suspie & Big Pants, I must admit that tights and thongs have their upsides too and can come in handy in a retro lingerista’s wardrobe!

Ignore the imaginary cigarette I'm holding, and do marvel at the lovely line given by the bra and the total absence of VPL!

 

Et maintenant, version française!

Je mélange beaucoup mes parures lingerie mais j’ai tendance à les assortir à mes vêtements plutôt qu’entre elles. Par exemple si on prend une tenue toute simple comme un haut blanc et une jupe noire, je ne mettrais pas une parure assortie : avec une parure noire, le soutien-gorge se verrait sous le haut blanc (ce qui peut du reste être un look sympa, mais pas classique !). Si j’optais pour une parure écrue ou pêche, le haut serait ok : un soutien-gorge blanc se verrait sans doute aussi, et les couleurs qui vont le mieux sous les habits blancs sont généralement les écrus et les roses ou gris pales. Par contre sous une jupe noire, la culotte écrue ou pêche risquerait d’être abimée à cause du noir qui peut déteindre dessus. (Il y a des gens qui me regardent bizarre quand je dis ça, mais j’ai bousillé pas mal de lingerie comme ça !) J’opterai donc pour une culotte noire avec un soutif clair.

Pour aller avec les vêtements montrés dans ces photos atroces, j’ai choisi le soutien-gorge « Falling in Love Cinnamon » de chez Fräulein Annie. N’importe quelle pièce se verra un peu sous ce cache-cœur en lurex doré tout fin, mais les couleurs du soutien-gorge se marient bien et il est suffisamment couvrant pour aller sous le tissu un peu transparent. Le léger rembourrage sur la partie inférieure des bonnets donne un petit lift et une jolie silhouette rétro.

Une de mes jupes crayon préférées, cette création de feu Velda Lauder est en satin non doublé, sans stretch et coupée très près du corps. C’est une jupe qui est donc plutôt fine et je n’aime pas la porter avec porte-jarretelle, bas et culotte parce que tous les clips et coutures se voient à travers et gâchent l’aspect lisse du satin. C’est là qu’arrivent les collants couture « Cosmopolitan » de chez Fiore ! Les collants ont tendance à mieux aller que les bas sous les vêtements serrés et/ou fins, et les fausses coutures à l'arrière des jambes complémentent l’aspect rétro de la tenue, bien que la jupe ne soit pas vraiment adaptée pour de la lingerie rétro ou repro rétro (les vêtements vintage authentiques étaient généralement fait avec du tissu bien plus épais). Pour éviter d’avoir les coutures de la culotte qui se voient à travers la jupe, j’ai opté pour un string noir tout simple. Donc pour quelqu’un qui est généralement branchée porte-jarretelle/bas et culottes énormes, je dois admettre que les collants et les strings ont aussi leurs bons côtés et sont compatibles avec la garde-robe de la lingerista rétro !




Maz Spencer
Maz Spencer

Author




Also in News

Christmas Deadlines
Christmas Deadlines

by Catherine Clavering October 18, 2018 0 Comments

Read More

The inspiration behind your retro-inspired lingerie
The inspiration behind your retro-inspired lingerie

by Maz Spencer April 04, 2018 0 Comments

Read More

Covering yet enticing boudoir outfits
Covering yet enticing boudoir outfits

by Maz Spencer February 13, 2018 0 Comments

Read More